Home Equipement Un nouveau souffle pour le bâtiment du Gaec des Horizons !
Un nouveau souffle pour le bâtiment du Gaec des Horizons ! 5

Un nouveau souffle pour le bâtiment du Gaec des Horizons !

31
0

Les 140 laitières du Gaec des Horizons en Mayenne étaient à la peine à la belle saison dans leur bâtiment construit en 1997 et allongé avec le développement de l’élevage. L’installation de ventilateurs-brumisateurs leur permet de passer l’été de façon plus confortable et productive.

Au Gaec des Horizons à Saint-Thomas de Courceriers dans la Mayenne, le bâtiment des laitières est le résultat de plusieurs allongements successifs. Aujourd’hui, le bâtiment mesure 95 mètres de long avec les 30 derniers mètres réservés aux vaches et aux génisses en préparation au vêlage ainsi qu’aux génisses à inséminer. Le logement des laitières en production est aménagé en 2 rangées de logettes face à face avec deux aires de circulation et un couloir de distribution couvert. Il est orienté sud-nord avec des bâtiments annexes accolés sur une partie de la façade nord.  Du fait du terrassement, la façade sud, en bardage à claire-voie, est abritée par une butte surmontée d’une haie. La toiture est en fibrociment avec des translucides y compris sur les longs-pans orientés au sud et une faitière de 30 centimètres de large avec pare-vent permet l’extraction de l’air.

Une concentration de vaches

Les 130 laitières en production se partagent 112 logettes (et 91 places de cornadis) d’où un taux d’occupation qui atteint parfois 120%. Elles restent toute l’année dans le bâtiment. Avec la saturation du bâtiment, Vincent et Axel Barré, les deux associés en charge de l’élevage, ont observé des comportements anormaux pendant la belle saison. « Les vaches s’agglutinaient à différents endroits du bâtiment un peu plus humides : devant les abreuvoirs et au niveau du robot de traite. Elles mangeaient moins et les consommations étaient mal réparties le long de la table d’alimentation. Lorsque la température approchait les 30 degrés, la production laitière chutait de 3 à 4 kg sur l’ensemble du troupeau sans jamais remonter complètement. »

Associée au brassage d’air, la brumisation abaisse plus fortement la température ressentie. Elle se déclenche pendant 1 minute toutes les 3 minutes au-dessus de 23 degrés (température mesurée au centre du bâtiment).

Des ventilateurs-brumisateurs

En avril 2015, les éleveurs ont installé 12 ventilateurs de marque Orela® au-dessus des couloirs d’exercice des laitières. Au printemps et en été, ils se déclenchent dès que la température intérieure atteint 19 degrés. En automne / hiver, ils tournent à petite vitesse à partir de 14 degrés pour assainir l’ambiance : le brassage d’air va faciliter l’évacuation de l’humidité et de l’ammoniac qui stagnent dans le bâtiment.

Les ventilateurs au-dessus du couloir d’alimentation et au niveau du robot de traite sont équipés de brumisateurs. Associée au brassage d’air, la brumisation abaisse plus fortement la température ressentie. Elle se déclenche pendant 1 minute toutes les 3 minutes au-dessus de 23 degrés. Elle doit être gérée avec doigté pour éviter un excès d’humidité dans le bâtiment. Observations et ressentis guident les éleveurs pour régler l’intensité de la brumisation. « Je veux ressentir de la fraîcheur mais pas d’humidité sur mon visage. Le poil des animaux ne doit pas être poisseux. Les bétons ne doivent pas être exagérément humides et la paille des logettes doit rester sèche » explique Vincent Barré.

Un maintien de l’ingestion

La température ressentie sur les aires d’exercice ventilées et « brumisées » est plus fraiche que celle du couloir de distribution non ventilé. Les vaches sont calmes et occupent l’ensemble du bâtiment. « Depuis l’installation des ventilateurs, nous avons d’abord constaté un maintien de l’ingestion et le lait dans le tank reste assez linéaire. Nous-mêmes, sommes nettement mieux pour nettoyer nos logettes trois fois par jour » se satisfont les éleveurs. L’investissement se chiffre à 18000 € de matériel plus 2300 € de coût d’installation (20 300 € au total) avec une consommation d’électricité nettement supérieure en été (les ventilateurs peuvent fonctionner de 9 heures à 23 heures). C’était un investissement indispensable pour continuer à produire du lait dans de bonnes conditions dans le bâtiment existant.

Le bâtiment des laitières est orienté sud-nord avec des bâtiments annexes accolés sur une partie de la façade nord.
La façade sud, en bardage à claire-voie, est abritée par une butte surmontée d’une haie.

Gaec des Horizons 

  • 4 associés.
  • 141 vaches laitières pour 1 455 000 litres de lait.
  • Traite au robot : 2 robots.
  • Conduite en 1 seul lot.
  • 11100 kg / VL au contrôle laitier.
  • 7 g/kg de TP et 35.5 g/kg de TB.
  • Intervalle Vêlage-Vêlage de 420 jours
  • 400 places d’engraissement en Porcherie.
Monsieur Vincent Barré, l’un des 4 associés.
Monsieur Vincent Barré, l’un des 4 associés.

Laisser un commentaire