Home Productivité A l’EARL Elevage Person, les veaux ont un bel avenir !
A l’EARL Elevage Person, les veaux ont un bel avenir ! 5

A l’EARL Elevage Person, les veaux ont un bel avenir !

72
0

Claudine et Tanguy Person se sont donnés les moyens de faire vêler leurs génisses dès 23 mois pour gagner en longévité des vaches et en rentabilité d’élevage. Tout commence à la naissance des veaux quand Claudine Person leur fait boire quatre litres de colostrum, puis surveille les transitions alimentaires tout en gardant un œil vigilant sur les coûts.

A l’EARL Elevage Person à Pleudaniel dans les Côtes d’Armor, Claudine et Tanguy Person ont fait leurs calculs : faire vêler leurs génisses dès 23 mois améliore la rentabilité de leur élevage de 75 laitières. « Nous gagnons sur deux tableaux : le coût d’élevage des génisses est plus faible et il est amorti sur une carrière productive plus longue. C’est simple, chez nous, il aurait fallu agrandir le bâtiment des génisses si nous n’avions pas baissé l’âge au vêlage. » Jean-François Le Floch, leur technicien de la coopérative Le Gouessant, corrobore ce constat économique en citant plusieurs études de terrain. « Les données comptables du centre de gestion Cogedis montre que reporter l’âge au vêlage coûte en moyenne 40 € par mois de retard et par génisse pour un coût d’élevage compris entre 1100 € et 1200 € par génisse. De plus, les génisses qui vêlent autour de 24 mois font en moyenne 0,9 lactation de plus que celles qui vêlent à 31 mois car elles ont moins de problèmes de reproduction et donc un intervalle

A l’EARL Elevage Person, les primipares vêlent à 23 mois.

113 kg au sevrage à 2 mois

Pendant plusieurs années, les éleveurs ont fait vêler leurs génisses vers 27 mois. Leur laiterie leur demandant du lait d’été, ils ont augmenté le nombre de vêlages de juin à août. Depuis l’année dernière, les primipares vêlent à nouveau à deux ans pour maintenir la répartition des vêlages dans l’année. Ce changement de conduite des génisses a démarré il y a plus de trois ans en repensant l’alimentation de la naissance à six mois d’âge : le lait entier a été abandonné au profit d’un aliment d’allaitement, l’âge au sevrage a été baissé à 2 mois et les animaux sont nourris avec le même concentré de 7 jours à 6 mois. Et les résultats se mesurent : les génisses sevrées à 60 jours à la mi-septembre pèsent 113 kg pour un objectif de 100 à 110 kg. Cette année, l’éleveuse n’a comptabilisé aucune mortalité ou maladie sur la quarantaine de génisses nées vivantes. Tout commence dès la naissance avec la buvée du colostrum. Les veaux boivent 4 litres de colostrum rapidement après leur naissance et en une seule buvée. Ceux nés après minuit restent avec leurs mères et ne sont pris en charge qu’à la reprise du travail du matin. Le passage du lait entier à l’aliment d’allaitement s’est imposé pour des raisons pratiques et économiques. L’aliment d’allaitement autorise une organisation du travail plus souple et plus facilementcompatible avec la vie familiale de l’éleveuse, maman de 4 enfants âgés de 3 à 10 ans. Chiffres à l’appui, Claudine Person nous montre qu’au final c’est également plus économique dans leur élevage. « L’allaitement nous coûte 80 € par veau sevré (ndlr : 42 kg de poudre de lait à 1,80 € / kg). Avant, il fallait 400 litres de lait entier par veau qui coûtent plus de 200 € / 1000 litres à produire ». Tanguy Person avoue avoir été plutôt sceptique devant les premiers veaux sevrés ainsi : « les veaux avaient changé, nous étions habitués à des veaux plus lourds avec le lait entier et un sevrage plus tardif. Mais, il faut reconnaître que les résultats obtenus montrent que ça marche ». L’aliment d’allaitement vendu sous la marque LAIT STAR® par la coopérative Le Gouessant est fabriqué par Lactalis Feed®. Il est très riche en produits laitiers (majoritairement de la poudre de lait écrémée, PLE) et en protéines d’origine laitières. Il est formulé pour renforcer à la fois la protection intestinale et le système immunitaire grâce à des prébiotiques, des huiles essentielles, des extraits de plantes et sa richesse en Vit E et en Sélénium sous forme organique.

Les colostroballs permettent de vérifier la bonne qualité du colostrum en fonction du nombre de balls qui remontent à la surface.

250 € d’aliments entre 0 et 6 mois

Le programme alimentaire de 0 à 6 mois est décrit dans le tableau 1. Les transitions alimentaires, lors des passages à l’aliment d’allaitement puis à un seul repas quotidien et au sevrage, sont particulièrement surveillées. « Quand j’observe un début de diarrhées alimentaires blanches, je diminue la concentration de la poudre de lait pendant quelques jours » explique Claudine Person. Pour sécuriser le sevrage, c’est le même aliment concentré (un mélange de 9 matières premières en graines entières) qui est distribué de 7 jours à 6 mois. Autre point de vigilance : l’hygiène avec des seaux qui sont lavés après chaque buvée à l’eau chaude et au savon. A l’EARL Elevage Person, une génisse de 6 mois a coûté 250 € en aliments : 80 € d’aliment d’allaitement, 150 € de coût de concentrés (450 kg à 325 € la tonne) et de la paille. Pour amortir ce coût alimentaire, la future vache doit produire 1 litre de plus par jour pendant sa carrière. Ce qui est le cas dans l’élevage puisque les primipares produisent entre 35 et 42 litres autour de leur soixantième jour de lactation avec une ration à l’auge composée de maïs ensilage à volonté, d’un kilogramme de correcteur azoté et de foin de RGI et une complémentation au robot avec du correcteur azoté et un concentré de production de type VL 2.5 litres.

AgeNombre de repasAlimentation par repas
1 jour (J1)26 litres de colostrum : une première buvée de 4 litres + 2 litres dans les 12 heures.
J2 à J622 litres de lait de la mère (4 litres / j au total).
J721 litre de lait maternel + 1 litre de lait d’allaitement / repas. Distribution de concentrés.
J8 à J922 litres d’aliment d’allaitement (à 130 g /litre)
J10 à J1822,5 litres d’aliment d’allaitement (à 130 g /litre)
J19 à J2223 litres d’aliment d’allaitement (à 130 g /litre)
J23 à J2613 litres d’aliment d’allaitement (à 200 g /litre)
J27 à J5014 litres d’aliment d’allaitement (à 200 g /litre)
J51 à J571Diminution progressive à 3 litres d’aliment d’allaitement (à 200 g /litre)
J58 à J591Diminution progressive à 2 litres d’aliment d’allaitement (à 200 g /litre)
J60 (Sevrage)2,5 à 3 kg de concentrés à 0.94 UFL et 18% de MAT
3ème moisPaille + 3 à 3.5 kg du même concentré.
4ème moisPaille + 4 kg de concentré.
5ème moisPaille + 4 kg de concentré.
Cette génisse pesait 113 kg au sevrage à l’âge de 2 mois (mesure au ruban).

LE CHIFFRE

~120€ de coût d’élevage en baissant l’âge au vêlage de 27 à 24 mois.

Earl Person à Pleudaniel (22)

  • 2 UTH : Claudine et Tanguy Person.
  • 75 vaches laitières.
  • 11170 kg par VL à TP : 31,6 g/kg et TB : 38,6 g/kg (Résultats au contrôle laitier).
  • IVV : 402 jours.
  • Traite au robot (2 stalles).

Laisser un commentaire